Homard

Le homard se distingue facilement de la langouste par la présence de pinces imposantes et par une carapace moins épineuse. Le homard affectionne les mers froides. De plus, la larve mène une vie planctonique au début de son existence, où elle est la proie de nombreux animaux marins, puis elle subit une mue de métamorphose et se pose sur le fond. Le jeune homard subit environ une vingtaine de mues avant d'atteindre l'âge adulte, qui arrive vers quatre ou cinq ans. Même adulte, le homard continue de muer et de grandir.

Les homards sont pêchés de manière traditionnelle avec des casiers . La pêche du homard se déroule principalement en été et à l’automne avec de petits bateaux de pêche. Il est possible de stocker les homards vivants pendant de plus longues periodes dans des viviers d'eau de mer adaptés .Son goût et sa texture délicate contribue a en faire l’une des espèces de produit de la mer les plus appréciées par les consommateurs européens.

homard

Côté cuisine

Le homard se cuisine de différentes façons : dans l'eau au court-bouillon, au four, à la vapeur ou sur le grill. Il peut être conservé deux jours vivant dans un réfrigérateur mais ne doit surtout pas être rincé à l'eau du robinet sinon il meurt. Il se mange aussi bien froid que chaud.

Pour information, si le homard a été bouilli, il faut lui percer la tête une fois la cuisson terminée afin de vider le liquide sous sa carapace. Pendant la cuisson, les bruits qui fusent ne sont pas les cris du homard mais l'expansion des poches de gaz contenus dans sa carapace.

Les amateurs de homard l'accompagnent de beurre à l'ail, de citron ou de mayonnaise. La recette classique : « à l'armoricaine » ou « à l'américaine ». Toutefois, on peut le manger en salade, en aspic, mais aussi en sauce, en soupe et en bisque (Bisque de homard au cognac) ou rillettes.

Le homard a dans son corps un pigment rouge appelé "astaxanthine". On peut retrouver ce pigment rouge dans les oranges, les crevettes ou les flamands roses. Ce pigment est attaché à une protéine la "crustacyanine"  ce qui donne la couleur bleue au homard. Mais lors de la cuisson, ce lien se défait et le fait passer du bleu-gris à une couleur pourpre/rouge.

Valeurs nutritionnelles du homard  : 100g de chair

Calories 98 - Protéines 20.5g - Glucides 1.3g - Lipides 0.6g

Informations :

- La surpêche est la première cause historique de la régression des homards mais heureusement des mesures de préservations des homard sont en cours.

- Dans certaines cultures le homard augmenterait la virilité et/ou la fertilité.

- Un homard mort est vue comme impropre à la consommation et il n'a plus de valeur marchande.


Accepter

Notre boutique utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur et nous vous recommandons d'accepter leur utilisation pour profiter de votre navigation